QUESTIONS

Vous n’avez toujours la réponse à votre question ?

  • Est-ce que Naalé est un lycée ou un programme ?

    Naalé est un programme fondé conjointement par l’Etat d’Israël et l’Agence Juive pour Israël qui s’appuie sur un réseau de plus de 25 lycées situés dans tout Israël. Ces lycées accueillent tous les élèves du programme Naalé venant de plus de 42 pays. Pour chaque pays d’origine, le programme est adapté aux besoins des élèves venant de ce pays.

  • Naalé est-il affilié à la fois avec des lycées religieux et des lycées laïcs ?

    Oui. Le réseau de lycées de Naalé comprend à la fois des lycées religieux et des lycées laïcs. Des lycées séparés pour filles et garçons sont proposés aux élèves pratiquants.

  • Combien coûte le programme ?

    Il y a seulement deux paiements :

    1. Des frais non remboursables pour soumettre sa candidature - 600$ à payer avant la journée d’examens ;

    2. Un paiement supplémentaire – 600 $à effectuer après admission au programme.

    En dehors de ces deux paiements, il n’y a pas de coûts supplémentaires.

    Le programme, qui inclut le billet d’avion vers Israël au début du programme, la pension complète, les frais de déplacement hors du campus, des tiyoulim (excursions), de l’argent de poche et la blanchisserie est entièrement financé par le Gouvernement israélien et l’Agence Juive pour Israël.

  • Combien de temps dure le programme ?

    Le programme dure 3 ou 4 ans, en fonction du niveau de l’élève au moment où il intègre le programme (troisième ou seconde).

  • Les élèves peuvent-ils participer au programme pour seulement un ou deux ans ?

    Le programme Naalé est conçu sur trois ans et les élèves sont censés le suivre pendant les trois années pleines. Nous ne nous opposons pas à ce qu’un élève quitte le programme plut tôt. Néanmoins, nous conseillons vivement aux élèves ainsi qu’à leurs parents de donner le temps nécessaire suite au changement de mode de vie de l’élève (nouveau pays, nouveau lycée, nouvelles habitudes…). L’environnement est différent de celui auquel est habitué l’élève mais nous apportons le soutien nécessaire et sommes convaincus du caractère extrêmement enrichissant de cette expérience.

  • Qui peut soumettre sa candidature à Naalé ?

    Des adolescents mûrs et motivés qui ont terminé leur année de quatrième, de troisième ou de seconde.

  • Les candidats doivent-ils faire leur Alyah ?

    Non. Tous les élèves (qui n’ont pas déjà la nationalité israélienne) sont admis en Israël sur la base d’un visa d’étudiant et n’ont pas à faire leur Alyah. Les élèves peuvent, cependant, décider de faire leur Alyah après l'obtention de leur baccalauréat et pourront alors bénéficier des droits octroyés aux nouveaux immigrants par le Ministère de l’Intégration.

  • Les cours sont-ils enseignés en français ou en hébreu ?

    L’hébreu est intégré progressivement dans la classe, dès le premier semestre. Au début, les enseignants aident les élèves et traduisent quand c’est nécessaire. Dès le second semestre, la plupart des cours sont enseignés entièrement en hébreu basique. Lorsque les étudiants terminent leur classe de seconde, ils sont censés avoir un niveau basique de lecture, d’écriture et de conversation en hébreu.

    A partir de la classe de première, les cours, les examens, les devoirs à rendre et les conversations sont en hébreu exclusivement.

    (A noter : Bien que la plupart de nos lycées affiliés croient en une intégration progressive, certains croient en une intégration immédiate partielle. Selon cette méthode, dès leur arrivée, les élèves ont à la fois des cours en hébreu et des cours en français, avec une progression graduelle vers l’hébreu. Cette méthode étant plus rigoureuse, une aide supplémentaire est offerte aux élèves.)

  • Un élève entrant en classe de première peut-il soumettre sa candidature à ce programme ?

    Oui, tant que cet élève est dans la bonne tranche d’âge (en-dessous de l’âge de 16 ans et demi lors de son entrée dans le programme) et accepte de redoubler la classe de seconde. C’est en réalité assez fréquent et les élèves qui choisissent de redoubler la seconde ne seront généralement pas seuls.

  • Un élève entrant en classe de troisième peut-il soumettre sa candidature à ce programme ?

    Oui, la plupart de nos écoles ont une classe de troisième également. L’admission des élèves soumettant leur candidature pour intégrer la classe de troisième est décidée après une étude minutieuse de son dossier, en raison du jeune âge des élèves.

  • Les enfants de citoyens israéliens ou les enfants nés en Israël peuvent-ils soumettre leur candidature au programme ?

    Oui. Les enfants de citoyens israéliens peuvent soumettre leur candidature. Les enfants nés en Israël peuvent soumettre leur candidature à condition qu’ils aient passé au moins 4 ans à l’étranger avant de demander à rejoindre le programme. Notez que des conditions d’Alyah différentes peuvent s’appliquer à un élève qui a déjà la nationalité israélienne.

  • Où est-ce qu’un parent pourrait signaler un problème ou une préoccupation : au personnel du programme Naalé ou à l’administration du lycée ?

    Dans la plupart des cas, nous demandons aux parents de contacter d’abord le Coordinateur Naalé dans le lycée en cause. Toutefois, les parents sont toujours invités à contacter le représentant local du programme Naalé pour tous soucis ou préoccupations. Il les orientera vers le membre compétent de l’administration du lycée. Les sujets confidentiels restent toujours entre l’élève, ses parents et l’administration du lycée.

  • Les élèves de Naalé rencontrent-ils leurs homologues venant d’autre pays ?

    Chaque lycée a sa propre politique concernant les activités inter-lycées. Il y a des séminaires et des excursions spéciales pour tous les élèves de Naalé pendant Pessah, Souccot et Hanouka ainsi qu’un jour d’activités appelé « Yom Naalé » chaque année.

  • Des élèves israéliens peuvent-ils bénéficier des dortoirs également ?

    Oui. En raison de l’excellente réputation des lycées avec lesquels Naalé est affilié, des élèves israéliens venant de tout le pays choisissent de rester dans les dortoirs pour pouvoir y étudier. D’autres, qui vivent plus près du lycée, peuvent aussi décider de rester dans les dortoirs pour éviter le souci du déplacement quotidien. Dans la plupart des écoles, il existe des dortoirs séparés pour les élèves de Naalé.

  • Y-a-t’il une surveillance dans les dortoirs ?

    Oui. Chaque lycée a une structure du personnel unique. Dans tous les lycées, il y a des animateurs, une une personne responsable de la surveillance dans les dortoirs et un Coordinateur Naalé. Le personnel est chargé de diriger les activités, de s’assurer que tous les élèves suivent les règles des dortoirs et étudient, de résoudre les problèmes, etc.

  • Des dispositions sont-elles prises pour les élèves qui n’ont pas de famille avec laquelle passer le Chabbat et les fêtes ?

    Oui. Une famille d’accueil des communautés à proximité du lycée est assignée à chaque élève de Naalé qui n’a pas de famille ou de proches en Israël afin de lui offrir un soutien moral et l’hospitalité d’une maison loin de chez soi. Il est important de comprendre que ces familles sont bénévoles et, dans certains cas, trouver une famille adaptée peut prendre du temps puisque nous essayons d’associer les familles et les élèves de manière très personnalisée.

  • Les élèves sont-ils tenus de vivre à l’internat?

    Oui. Les élèves doivent vivre à l’internat pendant la semaine d’école mais ils peuvent rendre visite à leurs famille et amis pendant les week-ends libres. Les élèves doivent suivre le programme des week-ends « Dedans/Dehors » qui exige leur présence sur le campus pendant certains week-ends désignés. Toute visite pendant les week-ends doit être approuvée par avance par les parents.

  • Les lycées affiliés au programme Naalé disposent-ils d’équipements sportifs ?

    Oui. Tous les lycées affiliés au programme Naalé disposent d’équipements sportifs. Les équipements varient d’un lycée à l’autre. Par conséquent, si vous avez des questions spécifiques, merci de contacter directement le lycée de votre choix.

  • Les élèves du programme Naalé reçoivent-ils un diplôme ?

    Oui. Les élèves du programme Naalé reçoivent un diplôme israélien officiel après avoir terminé leurs années de lycées dans le programme avec succès, avec des résultats satisfaisants aux épreuves du Bagrout. Le diplôme est reconnu mondialement.

  • Les élèves peuvent-ils quitter le campus du lycée pendant la semaine ?

    Chaque lycée affilié à sa propre politique. Certains permettent aux élèves de quitter le campus pendant la semaine en groupe, certains autorisent les élèves à quitter seuls et d’autres exigent que les élèves soient accompagnés par un membre du personnel. Quoi qu’il en soit, les élèves peuvent seulement quitter le campus aux horaires adéquats et avec une autorisation spéciale. Ils peuvent être soumis à un « interrogatoire parental » (« As-tu terminé tes devoirs ? Où vas-tu ? ») pour obtenir cette autorisation. Pour plus de détails, merci de contacter le lycée de votre choix directement.

  • Les élèves ayant la nationalité israélienne seront-ils enrôlés dans l’armée après obtention de leur diplôme ?

    Oui. Aux termes de la loi israélienne, les détenteurs de la nationalité israélienne qui passent plus de deux ans dans un lycée israélien sont obligés d’effectuer leur service militaire dans l’armée israélienne après obtention de leur diplôme. Par expérience, nous vous recommandons de ne pas fonder votre décision sur ce point, puisque les étudiants peuvent toujours rentrer chez eux après avoir étudié deux ans en Israël et rester exemptés de service militaire. Il est important aussi de rappeler que les élèves religieuses peuvent être exemptées de service militaire ou choisir de faire un Sherout Leoumi (Service National) à la place.

  • Si un parent d’un élève ou ses deux parents font leur Alyah pendant le programme, l’élève peut-il rester dans le programme ?

    Oui. L’élève peut rester dans le programme tant qu’il y a une période d’au moins trois mois entre son arrivée au lycée et l’Alyah de ses parents et qu’il accepte de continuer à habiter dans l'internat pendant la semaine. Bien entendu, l’élève peut rendre visite à ses parents les week-ends.

    **Important : Si vous envisagez de faire l’Alyah contactez votre interlocuteur à l’Agence Juive pour vous informer sur l’influence de votre Alyah sur les droits qui seront octroyés à votre enfant après l’obtention de son diplôme.

  • Quels seraient les motifs de renvoi du programme ?

    Boire, fumer, un comportement imprudent ou dangereux, importuner ses camarades, quitter le lycée sans autorisation ou revenir au lycée plus tard que prévu, manquer les cours ou négliger ses études constitueraient chacun des motifs de renvoi du programme.

  • What would serve as grounds for dismissal from the program?

    Drinking, smoking, reckless and dangerous behavior, causing discomfort to fellow students, leaving school without permission or returning to school later than agreed upon, skipping class, or neglecting one’s studies would all serve as grounds for dismissal from the program.